Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/27/d685169881/htdocs/app685170055/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2758

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/27/d685169881/htdocs/app685170055/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2762

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/27/d685169881/htdocs/app685170055/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3706
IMSI Consulting - ROI d'un projet de veille et facteurs clés de succès

Veille et recherche : ROI et facteurs clés de succès

La phase de définition du besoin est cruciale, et nécessite souvent l’intervention d’un spécialiste. C’est à ce moment que se décident le périmètre à couvrir (les KITs ou « Key Intelligence Topics »), les outils à utiliser, le budget et les moyens humains à allouer, la fréquence de collecte et de diffusion, l’audience et les supports de communication, etc.
Rentabilité de la veille

Une démarche accessible à tous les budgets

Le retour sur investissement d’un projet d’intelligence stratégique est difficilement mesurable, ce qui pose souvent la question du budget à investir dans ce type d’initiatives. Le cahier des charges se résume souvent ainsi : trouver de l’information de bonne qualité, rapidement et à moindre coût.

Le moteur de recherche est un outil gratuit et connu de tous, mais il convient d’en optimiser l’usage pour gagner en efficacité. L’utilisation de techniques avancées (notamment les opérateurs booléens) est nécessaire pour construire une requête. En outre, l’emploi de moteurs variés (Duckduckgo, Qwant, Lilo, Millionshort, etc.) permet de sortir des sentiers battus et suscite parfois de belles découvertes.

Pour ceux qui ne souhaitent pas adopter une plateforme logicielle de veille payante dont le coût annuel peut vite atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros, il faut savoir que de nombreux outils gratuits ou « freemium » offrent des fonctionnalités intéressantes, notamment en phases de définition du besoin (cartes heuristiques), de collecte d’information (alertes et filtrage de flux RSS), de traitement et de diffusion (plateformes de curation).

Les clés du succès

La phase de définition du besoin est cruciale, et nécessite souvent l’intervention d’un spécialiste. C’est à ce moment que se décident le périmètre à couvrir (les KITs ou « Key Intelligence Topics »), les outils à utiliser, le budget et les moyens humains à allouer, la fréquence de collecte et de diffusion, l’audience et les supports de communication, etc. Si le périmètre de la veille (sources et mots clés) est très large, le volume  d’informations collectées est considérable et l’étape de tri longue, mais le résultat relativement exhaustif. Inversement, si le périmètre est étroit, l’étape de tri est plus vite traitée, mais le risque de passer à côté d’informations importantes est plus grand… C’est un véritable dilemme pour le veilleur.

Un autre enjeu majeur est lié à la protection des données stratégiques. Il faut notamment s’assurer que la veille ne soit pas disponible publiquement sur le web, ce qui peut être le cas avec certains outils de curation gratuits.

Enfin, la veille ne doit pas être le fruit d’une seule personne dans l’organisation. Plus elle est collaborative, plus elle est efficace et complète. Il ne faut pas oublier que les collaborateurs disposent souvent d’un savoir très riche, qui dépasse souvent l’information disponible sur Internet. Il est par exemple possible d’enrichir la veille dans le cadre d’un réseau social d’entreprise, si la culture de l’organisation s’y prête. Autrement dit : le meilleur allié de l’intelligence stratégique, c’est l’intelligence collective.